Discrimination en contexte d’études postsecondaires

Monsieur [nom du destinataire ici], [position du destinataire ici];

Je suis une étudiante/un étudiant de niveau postsecondaire à [l'institut] qui réside à [votre circonscription ira ici] et j’ai besoin de votre aide pour #ComblerLesÉcarts de l’éducation postsecondaire au Canada!

Je fais face à des difficultés importantes en ce qui a trait à la discrimination en contexte d’études postsecondaires. En plus de ma propre situation, la prévalence de la discrimination et des violences fondées sur le sexe dans les campus d’établissements d’enseignement postsecondaire au pays est troublante. Même si cette violence peut frapper n’importe qui, les jeunes femmes et les personnes transgenres sont particulièrement vulnérables : en effet, 1 femme sur 5 sera victime d’une agression sexuelle pendant ses études et près de la moitié des personnes transgenres vivront une telle agression pendant leur vie. En outre, les jeunes femmes autochtones sont particulièrement susceptibles d’être victimes de violences fondées sur le sexe, ce qui rend les campus d’établissements postsecondaires très peu sécuritaires pour des populations déjà victimes d’un traumatisme intergénérationnel. Il est temps de passer à l’action pour mettre fin aux violences fondées sur le sexe dans les campus d’établissements d’enseignement postsecondaire canadiens. Le gouvernement fédéral pourrait faire davantage pour mettre fin à la discrimination, surtout en vers les étudiantes et étudiants autochtones. Selon l’Assemblée des Premières Nations, 7 jeunes autochtones sur 10 veulent poursuivre des études supérieures, mais un sondage sur le niveau d’études des Autochtones au Canada révèle que seulement 48,4 % des Autochtones ont obtenu un diplôme d’études postsecondaires, par rapport à 64,7 % chez les non-Autochtones. Les etudiantes et etudiants postsecondaire du BIPOC et LGBTQ de tout le pays se tenant debout sur leur campus pour denoncer cette discrimination systemique, it est clair qu’il reste encore beaucoup a faire pour faire de l’environement postsecondaire un lieu sur et stimulant pour tous.

Par conséquent, je recommande au gouvernement du Canada de prendre les mesures suivantes pour #ComblerLesÉcarts entourant la discrimination dans l’accès aux études postsecondaires :

  • Créer une norme nationale pour lutter contre la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire, décrivant les services de base requis sur les campus pour prévenir la violence sexuelle et soutenir les étudiantes et étudiants qui en sont victimes.
  • Veiller à ce que le projet de loi à l’étude au Parlement visant à enchâsser la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones soit adopté avant la fin de la session parlementaire en cours.

L’année 2020 a été difficile pour tous les Canadiens et les étudiantes et étudiants postsecondaire du pays en savent très bien. Nous avons été durement touchés par la COVID-19. Nous sommes tous confrontés à des niveaux de stress, de dépression, d’anxiété et d’isolement social sans précédent, et les perspectives d’emploi à court terme ne semblent pas sur le point de s’améliorer. En outre, bon nombre d’entre nous sommes victimes d’une discrimination persistante et nous souffrons également des nombreuses lacunes qui affectent la prestation des services de garde et les services d’Internet à haute vitesse, en plus d’être confrontés à une réglementation complexe au moment de revenir au Canada pour y poursuivre nos études. Ces écarts ne sont pas seulement attribuables à la COVID-19 : cette dernière année a également mis en lumière des écarts qui existaient bien avant la pandémie, exacerbant ainsi les difficultés vécues par de nombreux étudiants. Vous découvrirez ici quelques-unes des difficultés que vivent mes pairs et moi : www.comblerlesecarts.ca/vitrine

Je vous invite à défendre l’ensemble des solutions que nous proposons afin de #ComblerLesÉcarts! Vous les trouverez toutes ici : www.comblerlesecarts.ca/lesfaits

Cordialement,
[nom du destinataire ici]
[votre circonscription ira ici]

#ComblerLesÉcarts est une campagne populaire visant à souligner les nombreuses difficultés vécues par les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire au cours de cette année sans précédent. Elle est pilotée par l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE), qui est une organisation étudiante non partisane et sans but lucratif composée de 23 associations étudiantes qui représentent 275 000 étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre.