Financement en santé mentale

Madame [nom du destinataire ici], [position du destinataire ici];

Je suis une étudiante/un étudiant de niveau postsecondaire à [l'institut] qui réside à [votre circonscription ira ici] et j’ai besoin de votre aide pour #ComblerLesÉcarts de l’éducation postsecondaire au Canada!

Je fais face à des difficultés importantes en ce qui a trait au financement en santé mentale. En plus des difficultés qui me touchent personnellement, un nombre important et croissant d’étudiants éprouvent des problèmes de santé mentale et souffrent d’une maladie mentale : 44,4 % des étudiants sondés rapportent qu’au cours des douze derniers mois, ils se sont à un moment sentis tellement déprimés qu’ils avaient de la difficulté à fonctionner; 13 % ont sérieusement pensé à se suicider; 2,1 % ont tenté de se suicider et 18,4 % ont rapporté souffrir d’anxiété et être traités par un professionnel. Ce constat troublant ne s’est qu’aggravé depuis le début de la pandémie, alors que 7 étudiants sur 10 se disent stressés, anxieux ou isolés.

Au regard de ces tendances troublantes et des répercussions de la pandémie de COVID-19, je recommande au gouvernement du Canada de prendre les mesures suivantes pour #ComblerLesÉcarts en matière de santé mentale pour les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire :

  • Créer une nouvelle enveloppe budgétaire pour permettre aux provinces de réaliser des investissements ciblés en santé mentale sur les campus, dans le but de consolider les mesures fédérales sur la santé mentale des étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire.
  • Verser un financement additionnel et à plus long terme au portail Espace mieux-être afin d’étendre sa portée et d’élargir son offre pour rendre les services virtuels en santé mentale plus accessibles à l’échelle nationale.

L’année 2020 a été difficile pour tous les Canadiens et les étudiantes et étudiants postsecondaire du pays en savent très bien. Nous avons été durement touchés par la COVID-19. Nous sommes tous confrontés à des niveaux de stress, de dépression, d’anxiété et d’isolement social sans précédent, et les perspectives d’emploi à court terme ne semblent pas sur le point de s’améliorer. En outre, bon nombre d’entre nous sommes victimes d’une discrimination persistante et nous souffrons également des nombreuses lacunes qui affectent la prestation des services de garde et les services d’Internet à haute vitesse, en plus d’être confrontés à une réglementation complexe au moment de revenir au Canada pour y poursuivre nos études. Ces écarts ne sont pas seulement attribuables à la COVID-19 : cette dernière année a également mis en lumière des écarts qui existaient bien avant la pandémie, exacerbant ainsi les difficultés vécues par de nombreux étudiants. Vous découvrirez ici quelques-unes des difficultés que vivent mes pairs et moi : www.comblerlesecarts.ca/vitrine

Je vous invite à défendre l’ensemble des solutions que nous proposons afin de #ComblerLesÉcarts! Vous les trouverez toutes ici : www.comblerlesecarts.ca/lesfaits

Cordialement,
[nom du destinataire ici]
[votre circonscription ira ici]

#ComblerLesÉcarts est une campagne populaire visant à souligner les nombreuses difficultés vécues par les étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire au cours de cette année sans précédent. Elle est pilotée par l’Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE), qui est une organisation étudiante non partisane et sans but lucratif composée de 23 associations étudiantes qui représentent 275 000 étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire d’un océan à l’autre.